top of page

Q&R avec Aurélie Wen

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Aurélie Wen, CMO at Luxurynsight


Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?

J'ai passé mes premières années dans le métier de la vente de services BtoB à Paris. J'ai monté les échelons jusqu'à devenir directrice des ventes dans une grosse agence de traduction puis j'ai bifurqué vers le milieu de la tech. 

J'ai rejoint Agorize, la plus grande plateforme d'open innovation pour les grands groupes, tout d'abord en tant que directrice marketing. Puis j'ai monté le bureau nord-américain où j'ai passé 3 ans entre les États-Unis et le Canada. Après cela, j'ai été CEO pour l'APAC avec des équipes à Hong Kong, Singapour et Tokyo. 

Puis j'ai été nommée CEO d'une HRTech basée en Bulgarie avant de prendre une année sabbatique pour écrire et voyager en Asie du sud-est.  Depuis décembre 2022, je suis CMO chez Luxurynsight, la première plateforme de data intelligence pour les maisons de luxe, avec des bureaux à Paris et Shanghai. 

Quels sont les points forts des tendances marquantes de l'innovation numérique pour 2022 ? Pouvez-vous nous donner quelques exemples majeurs ?

Cela dépend du secteur mais je dirais que le computer vision et le pattern recognition ont atteint un très bon niveau, avec des répercussions business significatives pour le secteur de la mode dont les acteurs peuvent désormais mesurer et anticiper les impacts de leurs collections et de celles de leurs concurrents sur les réseaux sociaux. 

Toujours dans le milieu de la mode mais aussi de la beauté, et du luxe plus généralement, l'essor des alternative data permet aux marques d'encore mieux connaître et cibler leurs clients en croisant des larges sets de données issues de sources aussi diverses que les paiements en carte bancaires, le trafic piéton, et les comportements d'achat en ligne. 

Plus largement, nous avons vu une démultiplication des cas d'usages de la blockchain qui prouve désormais son utilité non plus majoritairement pour la DeFi (Decentralized Finance) et les cryptomonnaies, mais aussi pour la traçabilité des produits physiques. 

Sur la base de vos expériences, quelles sont les tendances de l'innovation numérique qui deviennent plus importantes dans le contexte de 2023 ?


Je me suis réjouie de voir le développement de greentechs grâce à l'effet combiné des exigences écologiques des Gen Z et des récentes réglementations comme l'AGEC (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) qui poussent les industriels à repenser leurs modèles de fabrication et leur gestion des stocks. Fairly Made et Too Good To Go sont deux bons exemples issus de la French Tech. Produire moins et mieux, pouvoir tracer la provenance des matériaux et calculer l'impact carbone de chaque produit, cela ouvre des perspectives plutôt optimistes pour le futur de notre planète. 

Le sujet de la propriété intellectuelle est également au coeur des technologies Web3. Le métavers n'a certes rien de nouveau, surtout pour les adeptes de jeux vidéos, mais c'est la combinaison avec la blockchain et les NFTs qui fait du Web3 la colonne vertébrale de la creator economy. En 2023, on ne parle plus d'influenceurs ou de KOLs mais de créateurs, ces personnes qui utilisent les plateformes en ligne telles que TikTok, Instagram ou Spotify pour tirer des revenus de leurs créations. 

Par ailleurs, la generative AI, à travers des outils tels que Chat-GPT et DALL-E, rebat les cartes de la propriété intellectuelle et des droits d'auteur, deux sujets qui étaient déjà complexes avec l'avènement du Web2. 

Enfin, nous voyons émerger des nouveaux acteurs de la data qui misent sur la protection des données personnelles et vont même plus loin, en permettant aux utilisateurs de récupérer leurs données et les réutiliser de manière créative, comme le fait personaldata.io, une startup suisse qui a récemment remporté le Future of Data Challenge organisé par la fondation Omidyar Network. 

À votre avis, comment peuvent-elles créer une forte valeur ajoutée pour les organisations ?

Les greentechs sont un excellent moyen de lutter contre le greenwashing qui peut être dévastateur pour les organisations. Implémenter des technologies vertes à plusieurs niveaux de sa chaîne de valeurs permet aux marques de prouver à leurs consommateurs que l'écologie et le développement durable ne sont pas juste des déclarations vides de sens. Patagonia est un bel exemple : l'entreprise, qui est par ailleurs certifiée B Corp, conçoit désormais ses vêtements de façon à ce qu'ils soient plus facilement réparables. 

Concernant le Web3, nous avons vu plusieurs marques se saisir de cette technologie, notamment Lacoste, Gucci, et le groupe LVMH, qui y trouvent ici un terreau de créativité très stimulant pour leurs directions artistiques et marketing, tout en se rapprochant des Gen Z, qui représentent déjà 50% de leurs consommateurs. 

Pour finir, savoir tirer encore mieux partie des données sera déterminant ces prochaines années, que ce soit la donnée interne, macro-économique, concurrents, ou consommateurs. Dans un contexte économique extrêmement volatile, prendre des décisions éclairées par des données est incontournable, voire une question de survie pour les organisations. 

Posts récents

Voir tout
Veuillez choisir vos préférences pour la langue des articles

Merci pour votre inscription à notre newsletter !

© 2023 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)

Inscrivez-vous pour recevoir nos articles en avant première

bottom of page