L’empathie au service des organisations

Mis à jour : mai 31



Comment motiver ses troupes? Comment les faire évoluer? Comment les pousser vers l’excellence? Et surtout, comment les faire travailler en parfaite synergie et cohésion? Le tissu du travail n’est plus centré uniquement sur la production de l’individu, mais aussi sur celle de l’équipe en tant que composante ayant sa propre identité. Assurer un environnement permettant une bonne communication, ouverte et fluide entre les collaborateurs, sont parmi les garants de l’atteinte de hautes performances au sein d’une organisation.


La construction de cette ouverture et de ces ponts relationnels ne peut être atteinte sans actionner le levier empathique. Les dirigeants et managers de l’organisation doivent en être les premiers instigateurs.L’empathie peut être définie comme la capacité à se mettre à la place de l’autre afin de comprendre son mode de fonctionnement, ses pensées et ses émotions. C’est aussi une qualité d’écoute et de présence à l’autre. Utilisée à bon escient et sans objectif de manipulation, l’empathie fait partie des compétences distinctives qui surclassent les leaders et les organisations et marquent leurs ADN.

Selon plusieurs recherches en sociologie et neurosciences, disposer de cette compétence ou la développer, donne la clé à son titulaire pour la perception et l’accueil de ce qui est vécu, la reconnaissance fine des émotions qui sont exprimées par autrui, la capacité à être dans le non-jugement et projection envers l'autre et surtout, l’aptitude à se connecter à soi-même pour mieux comprendre toutes ses interactions.

Ainsi, faire preuve d'empathie permet, non seulement de créer le lien au sein des organisations, d’améliorer les relations humaines entre équipes et individus et d’ancrer leur engagement, mais aussi d'accroître leurs performances.

L’empathie sous-entend également que l’organisation, à travers son management, est constamment reliée et en contact permanent avec ses valeurs, sa vocation et le sens qu’elle donne à son existence. L’alignement entre ce que l’organisation représente et ce qu’elle entreprend permet de renforcer le capital confiance et crédibilité dont elle jouit auprès des équipes qui la constituent, ses clients, partenaires et écosystème de manière générale. Les plus grands leaders ont cette capacité à faire prospérer leurs organisations, en libérant le potentiel et l’énergie de leurs équipes et en les amenant à faire preuve de plus de créativité et de responsabilité, non pas par la domination et le pouvoir, mais à travers leur capacité à réguler leurs émotions et à écouter celles des autres. Ainsi, l’empathie véhicule un passage d’une autorité hiérarchique vers le leadership relationnel et d’un pouvoir fonctionnel vers l’accompagnement et l’entretien des talents.


Par Rachida Malzoum

Head of Human Resources, SCR

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2020 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)