top of page

Q&R avec Bouakline Nour

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Bouakline Nour, Consultante

Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?


J’ai un parcours atypique ponctué d’évènements qui m’ont permis de prendre les bons tournant. Si je devais décrire mon parcours professionnel, je dirais audacieux et bienveillant

Audacieux, parce que j’admets que j’ai souvent pris des choix difficiles et j’ai dû quitter ma zone de confort pour retrouver vraiment ce que je voulais. Il aurait été si simple de continuer dans certaines orientations professionnelles (être salariée, par exemple) mais je savais que j’avais d’autres aspirations.

Bienveillant car il a été à l’écoute de mes envies, de ma voix intérieure sans jugement ni critique. Accepter que la mère que je suis exige de revoir sa carrière professionnelle n’est pas une décision simple à prendre. S’aimer malgré les erreurs, les doutes et parfois les échecs…cela demande beaucoup de bienveillance.



Quelle a été votre expérience la plus difficile et qui a changé votre état d'esprit ?


Elle est la plus difficile quand je pense à mon état à cet instant là…d’ailleurs je suis admirative de ma résilience (rires). Mais après plus de 11 ans, elle me semble si « évidente » … il est magique le cerveau, car il nous permet d’oublier le négatif et de nous concentrer sur notre accomplissement. En 2011, j’étais salariée dans une agence de webmarketing et j’y travaillais depuis presque 2 ans. Nous avions convenu de certains points dont notamment la possibilité de télétravailler. A l’époque, ce n’était pas anodin de travailler chez soi. Cette demande m’a été refusée alors qu’elle m’était plus que vitale. J’étais maman d’un enfant de 3 ans et je souhaitais pouvoir l’accompagner dans ses premiers pas … que dire ! déception, démotivation… bref, la performance a baissé puis ça a fini en conflits…c’était très dur à vivre. Prendre la décision de quitter alors que j’aurais pu tout simplement accepter cette situation…prendre des risques et aller vers l’inconnu. Mais ça a été la meilleure décision que j’ai prise sur le plan professionnel. J’ai compris 1 chose : que seuls ceux qui ne font rien n’échouent pas… que seuls ceux qui ne rêvent pas peuvent accepter d’aller à l’encontre de leur voix intérieure. Je ne le regrette pas 1 minute même si la suite n’est pas toujours rose, mais je suis dans mon élément, je fais ce que j’aime, je suis passionnée et je suis maître de mon destin. J’adore !



Lorsque vous êtes surpris par un contexte inhabituel ou incertain, que pensez-vous ?


Je me dis que cet « incertain » est un signe divin qui doit me demander de me poser et de réfléchir… est-ce le temps de changer ? de lâcher prise ? y a-t-il une autre porte qui s’ouvre… ça peut vous sembler simplet mais cet état d’esprit me sauve, car il m’apporte résilience et surtout me permet de voir le positif dans ce qu’un autre décrirait en problème.



D'après votre expérience, quel est le facteur clé de succès pour une femme entrepreneur dans un contexte interculturel ?


Je suis femme africaine et à chacune de mes rencontres sur le continent africain, je me rends compte qu’être femme peut être un vrai fardeau. D’abord, il y a la mentalité, une femme doit s’occuper de sa maison avant toute chose, de son mar et de ses enfants… elle ne devrait pas aller à l’aventure…alors que bien au contraire, l’entrepreneuriat est une chance pour pouvoir concilier vie professionnelle et vie privée. A cette femme, je lui souhaite beaucoup de confiance en elle et de persévérance car elle risque d’en entendre plus d’un qui lui dise « mais que fais-tu, tu te prends pour qui »…heureusement que les mentalités changent et j’espère que nos filles préserveront cet acquis.

57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page