top of page

Q&R avec Joelle Brodeur

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Joelle Brodeur, Directrice bureau de projet @ Parc Olympique

Comment décririez-vous votre parcours professionnel en quelques mots ?


Mes parcours universitaire et professionnel ont évolué au fil de mes réflexions sur le monde qui m’entoure, fascinée depuis toujours par l’humain, ses interactions et les structures sociales. Les sciences sociales et juridiques m’ont permis d’explorer et de mieux comprendre les règles du jeu, tandis que les sciences de la gestion m’ont outillée pour prendre action et agir efficacement. C’est donc équipée d’une maitrise en gestion de projets et d’un MBA pour cadres et dirigeants que j’ai principalement œuvré au cœur de projets structurants, de développement organisationnel, d’optimisation des processus et d’accompagnement au changement. J’ai ainsi contribué à la mise en place et à la consolidation de trois bureaux de projets dans différents domaines d’affaires et joué plusieurs rôles clés dans le développement de la maturité en gestion de projet, comme professionnelle et comme gestionnaire. Au Parc olympique depuis 2017, je suis aujourd’hui directrice du bureau de projets et je poursuis ma contribution à l’amélioration de la performance organisationnelle ainsi qu’au développement des pratiques et des connaissances.



Quels sont les facteurs clés de succès les plus importants selon votre expérience ?


Le premier, et sans hésitation, une approche humaine. En gestion de projet, on pense parfois à tort qu’il s’agit de gérer des livrables. On ne gère pas des livrables, on gère des personnes qui réalisent des activités et produisent des livrables. Une approche humaine permet ainsi de demeurer conscient de son environnement, des attentes, du niveau d’énergie et de motivation, des intérêts et leviers d’influence, des signaux faibles qui permettent de prendre le véritable pouls de ses collaborateurs et de ses équipes; et de s’y adapter. Parmi les autres facteurs clés essentiels de succès selon mon expérience, le deuxième en lice est sans doute d’assumer un leadership cohérent. Oser questionner et comprendre pour s’assurer que les efforts demandés lorsqu’on mobilise les gens répondent à un véritable besoin et créent toujours de la valeur. En recherchant l’adéquation entre les efforts investis et la stratégie organisationnelle, on avance tous vers le succès et le plein potentiel.



Quel a été votre défi le plus difficile à relever?


Probablement l’un des plus stimulants : démontrer que dans les institutions publiques, c’est possible d’être aussi performant, efficace et efficient que dans le secteur privé. Ayant naturellement évolué dans le secteur public avec cette envie de mettre l’épaule à la roue, j’ai toujours souhaité contribuer à briser les clichés de la fonction publique. Le travail accompli avec les équipes du Parc olympique en gestion de projet dans les dernières années s’inscrit dans cette démarche et notre organisation se consolide comme un acteur de plus en plus reconnu dans cette industrie. Depuis 2017, sa réputation en gestion a basculé vers un discours très positif et il ne se passe pas une année sans qu’un projet ou une personne ne décroche un prix élixir du PMI-Montréal, qui récompense l’excellence en gestion de projet au Québec. Malgré les contraintes beaucoup plus nombreuses de financement, d’approvisionnement et de reddition, nos projets se démarquent par nos pratiques de gestion et rayonnent.

188 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page