top of page

Q&R avec Ousmane Sanogo

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Ousmane Sanogo, Secrétaire Exécutif de GEPPA

Comment pourriez-vous décrire votre cheminement de carrière en quelques mots ?


Crescendo. Beaucoup de difficultés, beaucoup d'obstacles avant de franchir les échelons. Ce cheminement est celui que vit la plupart des personnes qui en veulent à la vie, qui veulent réussir socialement. Mais, seule la persévérance paie dans ce cas. Et la foi est l'essence de cette persévérance. Malgré les difficultés, j'ai toujours cru en ma réussite et toujours prié pour cela. Aussi, faudrait-il poser les actes qui concourent à cette réussite (le bon comportement c'est-à-dire celui qui favorise la confiance des autres, les meilleures fréquentations possibles pour garnir son carnet d'adresses, les formations ou la volonté de vouloir toujours apprendre, …).

Par ailleurs, il faut garder l'esprit ouvert à toute opportunité, même celles pour lesquelles on a peu de connaissances ; cela fait de quelqu'un, un homme de défi. Vous constaterez dans mon parcours que j'ai été acteur dans plusieurs secteurs d'activités (immobilier, microfinance, transfert d'argent, BTP et commercialisation de produits agricoles).



Quelle a été votre expérience la plus difficile et cela a-t-elle changé votre état d'esprit ?


C'est de me consacrer entièrement au développement d'un nouveau produit, réussir à positionner le produit dans l'esprit de la population et être récompensé par une ingratitude qui ne dit pas son nom.

Ici, je fais plus référence à mon passage à Wari, un produit dont j'ai été un des premiers contacts en Côte d'Ivoire ; mais surtout qui a contribué à développer un réseau très large de distribution de ce produit.

Hormis ce fait, il y a eu d'autres expériences aussi douloureuses, mais qui au final te forgent pour faire de toi un homme de défi, un homme confiant, quelqu'un d'averti.

Aujourd'hui, je dirai que la confiance que j'ai en moi provient de tous ces moments que j'ai eus à passer tout le long de mon parcours professionnel ; surtout quand je sais que j'ai pu les braver les uns après les autres.



Quand vous êtes surpris par un contexte inhabituel ou incertain, qu'en pensez-vous ?


Cette question n'est pas assez bien formulée. Mais, je vais répondre comme je la comprends.

Dans le cadre des affaires et même dans la vie de tous les jours, certains événements peuvent survenir de façon impromptue. La meilleure réaction, c'est de faire un véritable recul avant

d'attaquer l'événement, réfléchir bien aux POUR et aux CONTRE avant de poser tout acte ; et cela peut prendre quelques jours, minutes ou secondes.

Quand l'événement survient, il ne faut pas hésiter à consulter des personnes plus avisées ; d'où l'importance d'un bon carnet d'adresses. Prendre pour habitude de travailler directement avec les Cabinets conseils facilite aussi une meilleure gestion de cas impromptu.



Quel est le facteur clé de succès le plus important pour vous en fonction de votre expérience ?


La CONFIANCE, rien d'autre que la confiance.

La confiance est l’élément le plus important en affaires. Gagner la confiance des partenaires permet de lever certains obstacles, certaines exigences. Je ne fais jamais affaire pour ruiner l'autre. Je fais affaire pour qu'a la fin chacun sorte gagnant. Une affaire en laquelle nous croyons peut tourner au vinaigre. Mais, il faut toujours communiquer avec les autres parties cocontractantes pour lever tout doute. La communication favorise la confiance.



Quel serait l'écueil majeur qui pourrait nuire à la réussite d'un leader ?


L'orgueil, penser qu'on n'a plus rien à apprendre de qui que ce soit. L'orgueilleux salue ses collaborateurs de haut ou plus encore il attend toujours que ce soit ses collaborateurs qui le saluent. Il ne favorise pas les conditions de solidarité dont a besoin une entreprise pour grandir et rester pérenne. Et parfois, il ne tient pas compte des avis de ses collaborateurs ou pire ne cherche pas du tout à avoir leurs avis avant toute prise de décisions, même celles jugées capitales pour la vie de l'entreprise.



Quelles sont les pratiques managériales que vous considérez prioritaires à développer ou à renforcer ?


Le meilleur suivi des événements, la bonne gestion des hommes dont on a la charge, la bonne analyse des informations, la veille stratégique sont les éléments que le bon manager doit pratiquer et chercher à développer. C'est pourquoi, il lui faut renforcer ses capacités tous les deux ou trois ans afin d'actualiser ses connaissances.

304 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page