Q&R avec Sandrine Dubosc

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Sandrine Dubosc


Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?


Coup de chance, coup de cœur, travail et persévérance sont les termes qui résument le mieux mon parcours professionnel.

En effet, il m’a fallu un certain temps pour trouver ma voie professionnelle. Après un parcours post-bac hésitant entre projets d’étude interrompus et expériences professionnelles « alimentaires », le hasard m’a mené à retrouver le chemin des études dans un programme orienté commerce et marketing. C’est au cours de cursus, que le marketing s’est imposé comme une évidence. Mes premiers stages m’ont rapidement confirmé que j’avais enfin trouvé ma voie. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux qui m’ont amené au Maroc où je vis et travaille encore aujourd’hui.

C’est également un stage qui m’a permis de m’affirmer pleinement dans le domaine et de rapidement évoluer, en tant que salarié ensuite, vers des missions à responsabilité avec un volet management. J’ai également eu la chance de rencontrer un manager qui m’a accordé sa confiance et m’a permis de déployer tout mon potentiel. A tel point qu’après quelques années, j’ai finalement pris mon envol pour me lancer dans l’entrepreneuriat. Le marketing est toujours au cœur de mes missions aux côtés des professionnels que j’ai l’honneur d’accompagner aujourd’hui.



Quelle a été votre expérience la plus difficile et qui a changé votre état d'esprit ?


La pandémie a été pour moi un véritable révélateur quant à ma situation professionnelle et mes aspirations. Cette période inédite pour tous a, pour ma part, donné lieu à de nombreux questionnements et une vraie prise de conscience.

D’une part, j’ai compris qu’un meilleur équilibre vie professionnelle et personnelle, que j’avais bien souvent négligé, pouvait être un vrai booster de performance. Cela peut d’ailleurs paraître étrange, dans un contexte où le télétravail a plutôt tendance à faire disparaitre les frontières pro/perso !

D’autre part, cette période m’a permis de me rendre compte que j’étais dans une phase où je subissais ma vie professionnelle plus que j’en étais actrice. Depuis le début de ma carrière, j’avais toujours été guidée par la passion, et il était temps de m’avouer que ce n’était plus vraiment le cas. C’est ce qui a provoqué le déclic et m’a décidé à me lancer dans l’entreprenariat. Et ce avec deux objectifs principaux : faire ce que j’aime et travailler avec les personnes de mon choix. Et pouvoir se permettre cela aujourd’hui, c’est un vrai luxe !



Lorsque vous êtes surpris par un contexte inhabituel ou incertain, que pensez-vous ?


L’incertitude est un facteur avec lequel il faut composer, à plus forte raison de nos jours. Nous évoluons tous dans un contexte fluctuant, et ces dernières années nous ont démontré que tout peut arriver. Être capable de s’adapter rapidement est donc une qualité indispensable aujourd’hui.

Je pense qu’une des clés est de ne pas regarder en arrière, ne pas se laisser aller au « c’était mieux avant », mais plutôt prendre ces changements comme des opportunités. Je reconnais que c’est plus facile à dire qu’à faire ! Dans les moments de doutes, je m’efforce d’adopter la pensée positive et surtout de ne pas rester dans la passivité. On ne peut jamais être sûr que la finalité sera positive, mais pouvoir se dire qu’on a tout mis en œuvre pour atteindre ses objectifs ou passer une période difficile, c’est déjà un plus ! En cas d’échec ou de résultats inattendu, ça aide à se relever.



D'après votre expérience, quel est le facteur clé de succès pour une femme leader / manager?


Je pense tout d’abord qu’il est essentiel de se libérer de toutes les croyances que l’on pourrait avoir sur soi-même en tant que femme. Je ne nie pas que des barrières peuvent exister, mais selon moi, ignorer le fameux plafond de verre est la meilleure solution pour passer outre et le briser.

Personnellement je n’ai jamais pris le fait d’être une femme comme un handicap, ni même comme une force. D’ailleurs je ne pense pas que cela ait eu de l’impact sur ma carrière (ni dans un sens ni dans l’autre). Il faut dire, que j’ai eu la chance d’avoir toujours été bien accompagnée aussi bien professionnellement que personnellement.


Un des facteurs clé de succès pour évoluer dans des fonctions manageriales et déployer tout son potentiel en matière de leadership, c’est l’authenticité.

Dans un monde ultra connecté où le paraître prime souvent, savoir rester soi-même est selon moi déterminant pour réussir. Bien sûr, il faut être capable de s’adapter à ses interlocuteurs, mais jamais ne se détourner de qui on est vraiment, de ses principes, ses valeurs, etc. Et cela vaut aussi bien pour les femmes que pour les hommes !



71 vues0 commentaire