top of page

Q&R avec Zineb RAZMI

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Zineb RAZMI

Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?


En ayant une formation purement technique et un parcours d'ingénieur en génie civil, je me suis lancée dans le domaine du Business dans un cabinet de conseil en technologies de l'information et transformation digitale. J'ai découvert le monde des affaires bien avant à travers mon passage par le mouvement Junior-Entreprise, d’abord en intégrant la Junior-Entreprise « HJE » en étant étudiante, en grimpant les échelles, j’ai occupé plusieurs rôles pour présider par la suite la Confédération des Junior-Entreprise et accompagner les 30 Junior-Entreprises marocaines à l'époque. Aujourd'hui, je suis membre de la commission de développement stratégique de la confédération et je travaille sur des projets de marketing du réseau Junior-Entreprise autant que directrice Marketing et relations publiques. Mon parcours a été jusqu'ici riche en apprentissage, le défi a toujours été au rendez-vous. Le dépassement de soi, les belles rencontres professionnelles et la découverte de nouveaux domaines et spécialités étaient aussi des faits marquants de mon parcours.



Lorsque vous êtes surpris par un contexte inhabituel ou incertain, que pensez-vous ?


Le monde professionnel de nos jours évolue fréquemment, les enjeux business changent à leur tour et l'incertitude accompagne cette transformation continue.

Avoir ses repères est dans ce cas le meilleur recours. C'est savoir en d'autres termes rapprocher la situation d'incertitude à des situations déjà vécues ou déjà prévues pour pouvoir prendre une décision ou passer à l'action sans créer des impacts négatifs sur les sujets entrepris. Et l'expérience est dans ce cas très importante. L'expérience n'émane pas de la personne elle-même, c'est aussi l'expérience de ses collègues, de ses séniors ou l'avis même extérieur de ses proches ou de ses confrères du même métier. Demander conseil est alors très important et formateur. Le Trial-Error est aussi une solution valable, car la certitude ou la stratégie "Zero-Risques" ne favorise certainement pas l'évolution. Restera juste à avoir l'humilité d'assumer ses erreurs et de les éviter dans les prochains essais.



D'après votre expérience, quel est le facteur clé de succès pour une femme leader / manager ?


Le leadership n'a pas de genre. C'est un ensemble de qualité et un savoir-être à cultiver pour occuper un poste de management. Ce sont aussi des soft-skills, du bon sens et de l'empathie à avoir pour assurer son rôle de fédérateur. Cela dit, les femmes occupent malheureusement dans notre contexte économique marocain moins de postes de leadership que leurs confrères masculins. Plusieurs raisons rentrent en jeu, notamment, un système de valeur et une culture sociale qui, incite le collaborateur masculin à grimper les échelles. C'est aussi la faute des femmes de ne pas percer leurs plafonds de verre, de ne pas croire suffisamment en leurs potentiels pour réclamer leur "place à la table de décision". Réussir autant que femme leader est selon moi un enjeu psychologique et social plus qu'économique ou méritocratique. Bref, en connaissant plusieurs modèles de femmes leaders, je ne peux que les encourager à continuer à briller, à leader par l'exemple et par l'empathie.

86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page