Q&R avec une femme inspirante: Angélique Marguerite Berthe Diène



Trusted Magazine: Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?


Angélique Marguerite Berthe Diène: Mon père ayant toujours été un modèle pour moi, c’est tout bonnement que j’ai décidé de suivre ses pas en faisant des études en comptabilité et finances. J’ai donc quitté mon cher Sénégal natal pour poursuivre une licence puis un master et enfin, deux années doctorales dans la région parisienne, en France. Voulant des revenus complémentaires en tant qu’étudiante pour venir en aide à une association sénégalaise qui œuvrait pour les enfants de la rue et à travers ma passion pour la mode, de rendre hommage à mon continent, dont certaines richesses sont méconnues au-delà de ses frontières, j’ai pris le chemin de l’entrepreneuriat avec mon jeune frère, Stefdekarda. Une fois arrivée au Canada, ce fut ma « roue de secours » pour ne pas rester inactive, vu que la recherche d’emploi dans mon domaine semblait vouloir demeurer infructueuse dans le moyen terme. À cette étape-là de ma vie, ce fut un choix de carrière bien mûri pour diverses raisons : créer mon propre emploi, satisfaire mon besoin d’accomplissement personnel, de liberté et de création d’une mode plus consciente et plus écologique et voir bouger les choses ; mais aussi, perpétuer une tradition familiale car biberonnée à la gestion des affaires par mes parents et surtout honorer l’héritage de mon père sur ce plan.

Trusted Magazine: Quel exemple d'expérience a été un vrai challenge pour vous et comment elle a éventuellement provoqué un changement de mindset à votre niveau ?

Angélique Marguerite Berthe Diène: À la mort de mon père, un homme que je ne me rappelle pas avoir vu prendre des vacances ou encore être malade durant toute ma vie et qui se fait terrasser par une très « petite maladie ». Là, j’ai compris que la vie ne tient qu’à un fil et que du jour au lendemain, le château de cartes dans lequel on vit peut s’effondrer, rien qu’avec une légère brise.

C’est durant le deuil de mon mentor éternel, mon pilier et mon rempart que j’ai pris conscience de l’importance de vivre sa passion, de réaliser ses rêves et de profiter surtout de la vie car lui, tout comme ma mère, il n’a jamais fait cela : il vivait pour ses enfants à 1000%. J’ai décidé de me former en entrepreneuriat encore plus, de faire des ateliers de peinture et autres, etc…

Trusted Magazine: Lorsque vous êtes surprise par un contexte inhabituel ou incertain, à quoi pensez-vous ?


Angélique Marguerite Berthe Diène: Je me rappelle la citation dans Les damnés de la terre de Frantz Fanon qui dit que : « Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir. » et je me dis que je n’ai qu’une seule option, c’est de remplir ma mission malgré les embûches de la vie et que si d’autres y arrivent, alors pourquoi pas moi.

Trusted Magazine: Quel est le facteur clé de succès pour une femme manager, leader, ou entrepreneur selon votre expérience ?


Angélique Marguerite Berthe Diène: L’éradication du syndrome de l’imposteur et 4 lettres : O S E R

63 vues0 commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2020 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)