Évolution de la fonction RH : vers une externalisation ou un CSP ?



Le métier des ressources humaines, à l’instar des autres métiers au sein des entreprises ne cesse d’évoluer et de se transformer pour faire face aux nouveaux défis: évolution des organisations, exigences des nouvelles générations, transformation digitale, rétention et fidélisation des talents…


Afin de pouvoir faire face à ces défis, l’entreprise doit choisir un modèle organisationnel RH à même de répondre favorablement à ses objectifs stratégiques permettant, ainsi, une meilleure productivité RH, une optimisation financière et une valeur ajoutée, aussi bien pour l’entreprise que pour ses collaborateurs.


A la recherche d’une meilleure configuration organisationnelle, les entreprises ont et auront forcément tendance à se retrouver dans des modèles couplant Coût/Performance. A ce titre, les questions que se posent aujourd’hui les décideurs au sein de leurs entreprises sont: externaliser la fonction RH (toute ou une partie) auprès d’experts RH externes à l’entreprise, ou bien mutualiser certaines activités liées à ce métier au sein d’un CSP ?


Mais d’abord, c’est quoi un CSP ?


Un centre de services partagés (CSP) se définit comme étant une structure interne ou externe à l’entreprise ayant pour objectif principal la gestion des tâches et des process opérationnels à faible valeur ajoutée pour plusieurs sociétés, filiales ou sites du même groupe. Cela permet à l’entreprise de gérer, au mieux, ses dépenses de fonctionnement, améliorer sa productivité ou encore se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée.


En ce qui concerne les CSP du métier des ressources humaines, ils peuvent gérer, aussi bien une partie de la fonction, notamment les sujets à caractère administratif et social, telles que la gestion des salaires, des déclarations sociales…que le reste ou la totalité de la fonction tels que la gestion des recrutements, & de la formation ou bien des talents. Dans le cas où toutes les transactions et processus RH sont outsourcés, nous nous retrouvons dans un schéma d’externalisation de la fonction ressources humaines au complet.


Facteurs clés pour le choix du modèle organisationnel RH


Généralement, le choix du modèle organisationnel RH repose sur plusieurs facteurs tels que la taille de l’entreprise, typologie des effectifs travaillant pour le compte de l’entreprise, niveau de digitalisation, etc. Dans certains cas, il serait plus sage d’envisager un modèle mixte alliant des activités CSP et externalisées plutôt que d’aller vers une externalisation complète. Ce choix permet notamment de maintenir un certain équilibre en interne en tenant compte de la maturité de l’organisation, le niveau d’adhésion à la technologie ou encore la difficulté d’externaliser certaines activités en raison de leur sensibilité.

En conclusion, le modèle organisationnel de la fonction RH doit s’inscrire dans une démarche évolutive et non « figée » afin de répondre, au mieux, aux mutations et enjeux de l’entreprise en perpétuelle évolution.


Par Aziz RAHMANE

DRH, ACWA Power

40 vues

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2020 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)