L’Intelligence Collaborative : Vers des Transformations Homéostatiques (Cas du Groupe Al Omrane)

Par M. Mustapha El Omari, Directeur du Pôle Organisation et Ressources Humaine @ Holding Al Omrane.


On apprend en algèbre linéaire que la somme de vecteurs ne peut être pleinement la somme de leurs modules que s’ils sont orientés dans le même sens. Toute orientation différente réduirait et impacterait négativement la valeur de leur résultante. Bien que n’obéissant pas aux mêmes règles fondamentales ni aux mêmes préceptes, cette évidence scientifique portant sur les principes de fonctionnement au sein des espaces vectoriels peut être assimilée, dans une large mesure, à la réalité de comportement et de conduite que l’on observe dans des espaces de travail collectif.


En effet, s’il est communément admis que l’on peut réunir plus facilement, autour d’un projet, plusieurs personnes avec des traits de caractère, des visions, des ambitions, des façons d’opérer, des habitudes, des compétences et des backgrounds, des psychologies différents, il n’est pas pour autant acquis d’obtenir automatiquement la meilleure conjugaison de leurs talents ni la pleine libération de leurs potentiels créatifs lorsqu’ils sont appelés à travailler ensemble pour atteindre un objectif commun.


Dans un monde en perpétuel changement et face aux multiples fluctuations technologiques, environnementales, sociales, politiques et économiques qui peuvent affecter, voire bouleverser, la progression paisible et normale d’une entreprise, il est impérativement nécessaire de réinventer en permanence la façon de fédérer les équipes pour la réalisation de programmes de changement et de transformation et de privilégier les pratiques collaboratives.


Le développement de l’intelligence collaborative s’impose de plus en plus en tant que levier stratégique majeur permettant aux entreprises d’orienter toutes leurs énergies et les forces vives vers les objectifs tracés collégialement en exploitant toutes les ressources et en développant, par la même occasion, le sentiment d’appartenance.


Cas du Projet CAP 2020 du Groupe Al Omrane


Premier projet fédérateur d’envergure dans l’histoire du Groupe Al Omrane, la vision CAP 2020 définit les principales orientations stratégiques du Groupe à l’horizon 2020 ainsi que les perspectives de son évolution, afin de garantir l’efficacité de son intervention en sa qualité d’opérateur public au service de l’état et des territoires. Lancé en 2016, le CAP 2020 est le fruit d’une réflexion collective qui a impliqué plus de 1200 collaborateurs à travers 11 étapes et 66 tables rondes couvrant les 14 sociétés filiales et les 56 agences du Groupe dans une démarche participative sans précédent d’échange et de dialogue, afin de construire et d’enrichir les axes d’une feuille de route pragmatique qui a pour ambition de :

  • Remobiliser les équipes autour des défis clés du Groupe;

  • S’assurer de la cohérence des projets managériaux et réformes en cours;

  • Suivre le bon déploiement de toutes les actions lancées;

  • Accélérer les actions de la transformation;

  • Définir de nouveaux projets structurants.

L’objectif étant d’asseoir le positionnement du Groupe Al Omrane au niveau régional et local ainsi que son organisation et son ouverture par rapport à son environnement, afin de le mener vers une nouvelle étape de son développement.

160 vues

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2020 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)