Marketplace : le marché le plus captif de l’innovation !

Par Franck Mourey, Directeur Relation Client et Transformation Digitale au sein d’une entreprise d'envergure.


L’essor des plateformes B2B, la verticalisation et la période sanitaire que nous vivons expliquent en partie cette hyper croissance que connaît la Marketplace. On n’oublie pas non plus les pures marketplaces : eBay ou Rakuten (en 2000 sous le nom PriceMinister en France). Les marketplaces C2C (marché entre consommateurs) ou P2P (Peer to peer) HomeAway, Airbnb, Vinted ou BlaBlaCar, sont des exemples de succès. En B2C Doctolib et Uber sont de belles réussites tout comme le Groupe Meilleur Taux dans la liste du French Tech 120, avec une belle croissance de 20% par an depuis 10 ans.


Dans la conjoncture socio-économique et environnementale actuelle, les particuliers vont vers de nouvelles habitudes de consommation. Ils se tournent naturellement vers de la seconde main, du reconditionnement « Back Market », ou des alternatives plus écologiques. Ces consommateurs sont à la recherche de nouveautés et de consommer autrement en disruption aux habitudes, les marketplaces C2C séduisent de plus en plus les clients internautes et tous les secteurs d’activité (de la banque-assurance « type néo-banques » au retail et plus de 50% de l’e-commerce basculent sur une Marketplace). La plupart des clients sont des membres « Prime » et donc extrêmement fidèles.


Il devient de plus en plus nécessaire aux entreprises de s’équiper d’une ou plusieurs Marketplace(s). Pourquoi faire une marketplace ? Tout simplement, car elle est primordiale pour le parcours client omnicanal et tenir sa promesse. C’est aussi pour rendre accessible, au plus grand nombre de nos clients, les dernières nouveautés et tendances. Il faut aussi spécifiquement se montrer hyper réactif en matière de "Relation Client" et être sans failles.

Rakuten va vous relancer dans les 2 à 3 jours, là où un Amazon le fera le jour même et souvent en moins de 8h.


Les avantages d’une marketplace :

  • Elargir significativement et vite votre offre (la marketplace d’Amazon représente 50% des ventes du site) ;

  • Apprendre à mieux connaitre ses clients et les fidéliser ;

  • Garantir la qualité en développant la confiance des acheteurs ;

  • Des clients gagnants puisqu’ils accèdent à un grand choix de produits et prix compétitifs ;

  • Des vendeurs partenaires qui bénéficient d'un canal de vente additionnel.

Il est utile d’avoir une bonne plateforme connectée directement à son écosystème e-commerce pour la gestion de sa marketplace et apporter plus d’AGILITE ET DE CROISSANCE. Pour exemple « ManoMano » a mis 3 ans à développer sa solution avec une équipe internalisée de développeurs.


Il faut privilégier un investissement raisonné, en se focalisant, dans un premier temps, sur la création d’un MVP: Le budget pour ouvrir une marketplace est de 60.000€ à 180.000€ si on est une ETI, TPE, PME ou un Grand Groupe. Par ailleurs, quelques exemples de plateformes pour créer sa marketplace sont comme suit: Cocorico par Cocolabs / CS.Cart / Boutwik / Disruptual / Drupal / Izberg / Kreezalid / Prestashop / Magento… Ou plus récemment, des acteurs comme Facebook, Alltricks…ou d’autres secteurs comme celui des vins et spiritueux.


Côté Europe, selon les prévisions de Cross-Border Commerce Europe, les marketplaces devraient représenter 65% des ventes en ligne transfrontalières en Europe en 2025. La génération Y et la génération Z sont les moteurs de cette croissance.

272 vues0 commentaire