Q&R avec Fabrice Nze-Bekale, CEO @ ACT Afrique Group

Dernière mise à jour : 16 avr.

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Fabrice Nze-Bekale, CEO @ ACT Afrique Group


Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?


je suis un banquier d’affaire à la base, j’ai commencé ma carrière en effet à Citibank au Gabon en temps que chargée d’affaire de grande entreprise avant de devenir directeur des grandes entreprises de Corporate Investment Banking après un intervalle de 2 ans pour faire mon NBA , j’ai rejoint une société de téléphonie Mobile ou j’étais en charge de mobilisé des financements structuré pour le compte du groupe et des filiales en Afrique un moment donné ou la croissance de la téléphonie Mobile était très , très très forte donc il fallait constamment investir , donc ça voulait dire constamment levé les financements , ensuite je suis revenus dans la Banque d’affaire à Londres ou j’ai travaillé pour le département Mondiale télécoms et de média de Standard Bank ou mon rôle au sein de l’équipe était de gérer la relation avec les grosses société de téléphonie ou de télécommunication en Afrique subsaharienne et de les aider dans tout leur besoin en banque d’affaire que ce soit des fusions acquisition , que ce soit des financements structuré etc…

Donc c’est seulement après cette expérience au sein de Standard Bank que j’ai basculé dans un rôle Managérial, lorsque j’ai rejoint la société Equatorial des Mines au Gabon que j’ai créé pour le compte de l’Etat gabonais que j’ai gérer pendant 6 ans en tant que Directeur Général et après cette expérience je suis devenu directeur associé et directeur général de ACT Afrique



Quel a été votre expérience la plus difficile qui a changé votre état d’esprit ?


Alors clairement c’était lorsque je suis devenu Directeur Général de la société Equatorial des Mines parce que c’était un changement complet , je changeais de secteur , je passais de la banque de télécoms au secteur des mines que je connaissais pas du tout donc il fallait que je comprenne comment ça fonctionnais , je passais du secteur privée au secteur publique parce que le société Equatorial des Mines c’est la société national des mines du Gabon qui est rattaché à la présidence de la république et qui travail beaucoup avec le ministère des mines donc c’était une autre culture , une autre manière de faire , ensuite c’était passé d’un environnement à Londres en Banque d’affaire la Citie au Gabon même si c’était mon pays il à fallut que je me réadapte et donc ça été très , un très très gros challenge et très difficile par moment mais ce qui ma permit de rester aussi longtemps c’était le fait que j’avais le sentiment que je ne travaillais pas seulement pour moi , que je travaillais pour mon pays et donc malgré les difficultés j’ai continué jusqu’au maximum



Lorsque vous êtes surpris par un contexte inhabituel ou incertains, que pensez-vous ?


J’essaye de comprendre ce qui est différent , ce que je ne connais pas encore , j’essaye de trouver en moi la ressource pour m’adapter à ce nouvelle environnement et si je pense que je ne pourrai pas m’adapter j’essaye de trouver d’autres palliatif par Exemple si c’est un problème de langue me reposer sur quelqu’un qui parles la langue si c’est un problème de culture essayer au tant que faire que peu m’adapter à la culture , sinon me reposer sur quelqu’un qui comprend beaucoup mieux la culture et j’essaye de comprends l’environnement en posant des questions aux uns et aux autres donc dans chaque environnements il y’a des codes et j’essaye de comprend quel sont les codes et voir si je peux adopter ces codes là.



Quel est le facteur clé du succès le plus important pour vous sur la base de votre expérience ?


Clairement c’est la flexibilité et l’adaptabilité, aujourd’hui ce que je fais et ce que je suis est complétement diffèrent de ce que j’étais, il y’a 15 ans ou 20 ans et j’ai pu le faire parce que je me suis remis en question et j’ai développer la flexibilité nécessaire pour faire face au niveau environnement dans lesquels j’évoluait.



Quel serai le principal Écueil qui pourrai compromettre le succès d’un leader ?


Le principale écueil qui pourrai compromettre un leader c’est s’il arrêt d’être à l’écoute des autres, d’être à l’écoute de l’environnement.

14 vues0 commentaire