KUBE : la technologie Blockchain pour lutter contre la fraude en Belgique

Par l'équipe éditoriale de Trusted Magazine.


Permettre aux institutions financières de partager les données des entreprises dans le cadre du processus « Know Your Customer ». Tel est le principal objectif de l’outil « KUBE » lancée par quatre banques belges à savoir, Belfius, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et KBC. Le protocole d’accord a en effet été signé entre ces banques en février dernier. KUBE est une application blockchain qui permet de faciliter la vérification et la maintenance de l’identité des entreprises, tant pour les sociétés que pour les banques. Elle accélère ainsi le service aux entreprises, tout en intensifiant la lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent. En effet, pour prévenir le blanchiment d’argent et la fraude, les banques sont tenues de vérifier régulièrement l’identité des dirigeants et des principaux actionnaires lors de l’ouverture d’un compte de société. Dorénavant, elles pourront partager ces informations entre elles via cette application.


Il est à noter que la vérification des clients professionnels est imposée par la directive européenne contre le blanchiment d’argent (Anti-Money Laundering ou AML). « Pour les banques et leurs clients, il s’agit d’un processus chronophage qui s’effectue individuellement pour chaque banque et doit être répété fréquemment. Afin de simplifier cette opération pour tous les intervenants, les quatre banques belges et Isabel Group ont créé une plateforme qui permet le partage des données d’identification des entreprises », explique-t-on dans un communiqué conjoint.


Cette solution vise également à simplifier le process pour le client qui désormais, ne devra saisir ses données qu’une seule fois sur la plateforme. Ces données seront, par la suite, vérifiées et validées par la banque. Elles seront ensuite partagées de manière sécurisée entre les organisations affiliées. « Lorsqu’une entreprise ouvre un compte auprès d’une autre banque, le processus KYC est accéléré puisque les données requises sont déjà disponibles. Par conséquent, l’entreprise pourra ouvrir des comptes sans paperasse administrative ni retard. De plus, les modifications des données des sociétés seront également partagées, pour permettre aux banques affiliées de disposer à tout moment des informations les plus récentes », indique la même source.


Pourquoi KUBE ?

Ces initiales signifient « Know Your Customer Utility for Banks and Enterprises ». Il s’agit d’une base de données sécurisée et décentralisée basée sur la technologie blockchain. Le secteur financier belge devient ainsi le premier à utiliser cette technologie à grande échelle pour l’identification des entreprises. « Le développement de KUBE est une étape importante dans la poursuite de la simplification administrative dans notre pays…Non seulement les banques utiliseront cette source de données pour aider à prévenir les activités criminelles, mais le processus d’identification et la maintenance des données seront désormais plus efficaces pour les clients», explique Jean de Crane, CEO d’Isabel Group. C’est cette dernière entreprise qui a d’ailleurs développé la plateforme KUBE pour ses propres activités de paiement et pour le compte de Belfius, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et KBC. À l’avenir, d’autres banques pourront également rejoindre la plateforme.


Qu’est-ce que la blockchain ?

Une blockchain permet de partager des données sans que personne n’en soit propriétaire. Chaque participant de la blockchain dispose d’une version identique des données et peut compléter les informations. La nature décentralisée de la base de données rend la plateforme plus sûre. De plus, les données sont cryptées, ce qui les rend conformes aux contrôles du secteur financier. On retiendra dans ce sens la définition de Don & Alex Tapscott, auteurs du livre « La Révolution Blockchain » en 2016. Ils indiquent que « La Blockchain est un registre numérique de transactions économiques incorruptible qui peut être programmé pour inscrire non seulement des transactions financières mais aussi potentiellement toute chose de valeur.»

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2020 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)