top of page

Q&R avec Dora MBENG

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Dora MBENG, Founder Manager @Accent


Comment pourriez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?


Je suis Dora MBENG, Fondatrice et Directrice d’ACCENT, votre agence conseil en Marketing & Communication. ACCENT je l’ai pensé dès ma 1ère année en école de commerce et c’est autour de ce projet que j’ai construit d’abord mon parcours supérieur et en suite mon parcours professionnel. En plus de devenir un couteau suisse de la com parfaitement aiguisé, je voulais être le manager dont j’avais rêvé pour moi ! En 3 mots je dirais que mon parcours a été (est) créatif, diversifié et riche.

Plus de 15 ans d’expérience dans le domaine du marketing et de la communication ; j’ai eu des stages enrichissants,

IGS, en qualité d’assistante du directeur marketing opérationnel, OMD France, en qualité de chef de marque junior, qui pour marque mes premiers dans l’univers de la communication. Au Gabon, j’ai intégré l’agence McCANN, je rencontre mon 1er vrai mentor et je gravis les échelons ; quand je quitte l’agence je suis directeur du planning stratégique. J’avais le sentiment d’avoir atteint un plafond de verre, je voulais repenser les choses, j’avais aussi le sentiment qu’il manquait une corde à mon arc et je vais diriger une imprimerie. Je découvre un nouvel univers, une autre facette de la communication et j’enrichis mon management. Alors oui créatif, diversifié et riche sont les 3 mots à retenir sur mon parcours, c’est un atout pour moi, car, il faut le dire, le monde de la communication est un monde qui exige de nous une grande ouverture d’esprit et une grande capacité d’adaptation.

Aujourd’hui en plus de mon agence, je suis engagée dans la lutte contre la drépanocytose avec la Fondation Louise et je suis la directrice du Hub Femmes d’Avenir né du partenariat en WIA et Eramet au Gabon.

Quelle a été votre expérience la plus difficile et qui a changé votre état d'esprit ?


Mon expérience professionnelle la plus difficile a certainement été celle en lien avec le harcèlement sur le lieu de travail. Si j’en avais déjà entendu parler, je ne l’avais jamais expérimenté, c’est d’ailleurs cette expérience qui m’a décidé plus vite que le prévoyait mon agenda personnel à me lancer dans l’entrepreneuriat ; l’envie de montrer qu’un autre management au Gabon était/est possible.

Au Gabon, 83% de femmes gabonaises sont victimes de violences économiques. L’évolution des femmes dans le milieu professionnel est limitée par les stéréotypes et préjugés sexistes. Notons aussi que les femmes demeurent sous-représentées dans les hautes fonctions de direction, au sein des entreprises et dans les postes élevés de la fonction publique. Finalement, c’est aussi parce que j’ai eu envie de réécrire les règles que j’ai créé ma propre entreprise.

D'après votre expérience, quel est le facteur clé de succès pour une femme entrepreneure dans un contexte interculturel ?


Forte de mon expérience, je peux vous dire, qu’il s’agisse d’homme ou de femme, lorsque nous décidons d’entreprendre, l’élément qui détermine notre succès c’est la qualité de notre entourage. Notre entourage professionnel, notre entourage familial joue un rôle déterminant dans notre réussite. C’est vers cet entourage qu’on se tourne quand ça va mal (et on sait que les premières années d’une entreprise sont les plus difficiles), quand on recherche des solutions, quand on a besoin d’appui. Il est donc primordial d’avoir autour de soi les ressources nécessaires ; vous savez ce qu’on dit, derrière « un grand homme se cache une grande femme » et bien derrière une entrepreneure qui réussit se cache un entourage de qualité !

Mais conviendriez avec moi avec moi que nous sommes encore loin du compte quand notre environnement, la société dans laquelle nous évoluons nous incite, invite à abandonner pour que nous collions au plus près au modèle de réussite de femmes qui est le leur. D’aucuns pensent donc que l’entrepreneuriat est réservé aux hommes, qu’une femme ne devrait pas quitter le salariat pour l’entrepreneuriat au risque de mettre en péril son rôle de femme/épouse/mère. Être entrepreneure un environnement qui peut s’avérer hostile demande beaucoup de forces et cette force on la puise généralement dans notre entourage.

D'après votre expérience, quel est le facteur clé de succès pour une femme leader / manager ?


Au lieu de donner une clé, je vais plutôt prodiguer un conseil à une femme leader. En tant que femme leader, vous devez penser à prendre du temps pour vous, pour vous ressourcer, il y aura toujours un nouveau problème à résoudre, une nouvelle difficulté à surmonter ; à trop souvent flirter avec le stress nous frôlons fréquemment le burn-out. Et croyez-moi une bonne santé mentale ça n’a pas de prix ! Un bon leader c’est aussi quelqu’un de transparent, qui aide ses équipes à mieux appréhender les challenges de demain. Une bonne préparation passe aussi par un temps de restauration. Ma seconde clé, serait de ne pas vous isoler, faites partir d’un club/groupe/cercle de femmes entrepreneures, une « safe zone » où vous pourrez parler en toute confiance de vos difficultés, des challenges qui sont les autres et à défaut d’y trouver des solutions y trouver une oreille attentive et bienveillante.

Trop souvent en tant que femmes nous sommes inscrites dans la rivalité, la méfiance et quand je regarde et constate les bienfaits de la sororité, je ne peux que nous inviter à bénéficier chacune du pouvoir lié à l’entraide entre femme.

284 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout
Veuillez choisir vos préférences pour la langue des articles

Merci pour votre inscription à notre newsletter !

© 2023 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)

Inscrivez-vous pour recevoir nos articles en avant première

bottom of page