top of page

Q&R avec EL OUAFI Amen Allah

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec EL OUAFI Amen Allah, Senior Digital Manager@Keyrus MEA

Comment considérez-vous que les pratiques agiles ont transformé les entreprises durant les deux dernières années ?


La transformation des pratiques agiles s’est nettement accélérée durant les deux dernières années notamment après le Covid. Une transformation liée également à l’engouement du Digital partout dans le monde durant cette période. En effet, durant le Covid, il y a eu un changement majeur dans toutes les entreprises qui est le télétravail. En effet, le travail à la maison ou à distance est devenu la norme dans les entreprises. Ce nouveau mode de fonctionnement a eu peu d’impact pour les entreprises qui avaient déjà adopté les pratiques agiles notamment les principes des équipes autogérées, autonomes et responsables. De ce fait, le passage en équipe distribuée à distance n’a pas trop perturbé leurs quotidiens. Cela dit, il y a eu également un autre changement au niveau du TTM (time to market). Ce dernier a été largement réduit pour pouvoir répondre aux nouveaux besoins et nouvelles demandes suite au Covid. Il fallait accélérer plus le transformation Digital et par conséquent il fallait être plus agile pour répondre aux attentes des clients et des utilisateurs.

En revanche, les entreprises qui étaient dans un modèle plus classique, étaient dans l’obligation de se transformer et s’adapter par rapport à cette nouvelle situation. En d’autres termes, la transformation était subie.

Aujourd’hui, il est clair que les pratiques agiles sont largement répondues et que les entreprises adoptent de plus en plus l’agilité dans leur mode de fonctionnement.


Quels cas de réussite de transformations agiles vous aviez eu l'occasion de noter et qui vous ont tellement marqué ?


Pour répondre à cette question, je pense qu’il faut noter un point important. Les entreprises qui ont réussi la transformation agile sont celles qui ne s’affichent pas agiles. En effet, l’agilité est devenue un « buzz word » qui a perdu son sens tellement elle utilisée partout. Aujourd’hui les entreprises veulent de plus en plus s’afficher agile sans entreprendre une vraie transformation des pratiques. Cette transformation passe d’abord par le changement du mode de fonctionnement des dirigeants. Pour réussir une transformation agile, il y a deux points importants.

Le premier, c’est quand le dirigeant de l’entreprise arrive à créer un espace de liberté pour que les collaborateurs arrivent à prendre plus de responsabilité et qu’ils soient plus autonomes sur leurs activités. Les dirigeants des entreprises agiles dirigent peu et délèguent plus. Il est important de faire confiance aux équipes, ils seront plus engagés, plus épanouies et en conséquent, plus efficaces.

Le deuxième, c’est la capacité du dirigeant de créer une finalité partagée entre tous les collaborateurs. En effet, le rôle du dirigeant dans les entreprises agiles n’est pas de définir un plan mais plutôt de donner une vision. Il doit dans un premier temps embarquer les équipes dans cette vision. Il est important de partager le sens de cette vision et expliquer pourquoi les équipes doivent le suivre. Ensuite, leur faire confiance pour la concrétiser et mettre en place le comment tout en leur donnant les moyens nécessaires. S’il y a une vision partagée par l’ensemble des équipes et un espace de liberté et de lâcher prise alors l’entreprise peut entreprendre et réussir sa transformation agile.


Les pratiques agiles continueront-elles à susciter l’intérêt ? Quels challenges voyez-vous dans le contexte du déploiement de ces pratiques ?


Le plus grand défi pour les entreprises à mon humble avis reste toujours le même : ce n’est non pas comment mettre en place les pratiques agiles, mais comment être agile

dans l’esprit même de l’organisation. Pour revenir à la 1ère question des pratiques agiles depuis le Covid, il y a un exemple très pratique qui illustre la différence entre mettre en place les pratiques agiles et entre être une entreprise agile. En effet, depuis le Covid plusieurs organisations dans le monde ont adopté le télétravail et même après le Covid ils l’ont gardé car c’est devenu la norme. Tandis que la culture n’a pas changé. Par exemple, des questions se posent sur comment contrôler les équipes à distance ? combien de jours doit-on accorder aux équipes ? etc. Alors que dans les organisations agiles ce type de question ne se posent plus et les équipes sont complètement autonomes et responsables sur leur fonctionnement. Par exemple, Sotify ont annoncé le programme « Work From Anywhere » ainsi les collaborateurs peuvent travailler dans n’importe quel endroit dans le monde ! En résumé, mettre en place des pratiques agiles n’est pas un défi en soit. Le plus grand changement c’est de suivre les principes agiles et adopter une transformation dans la culture de l’entreprise.



228 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page