top of page

Q&R avec Epembia Camille

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Epembia Camille

Comment pourriez-vous décrire votre cheminement de carrière en quelques mots ?


Je Suis Camille Epembia entrepreneur Gabonais, diplômé en ressources humaines et business management. J’ai obtenu mes diplômes respectivement à Damelin business school et Miderand Graduate Institute en Afrique du Sud. J'ai démarré ma première entreprise en 2011 après une brève expérience dans une multinationale étrangère installé au Gabon et depuis je multiplie les projets et ne m'arrête pas malgré les nombreux échecs. J'ai notamment investi dans un magazine entièrement dédié à l'emploi et la formation, dans le numérique à travers des applications mobiles et site internet interactif, dans l'agriculture et récemment dans l'éducation. Je continue d'investir dans divers projets ayant de forts potentiels de développement.



Quelle a été votre expérience la plus difficile et cela a-t-elle changé votre état d'esprit ?


J'ai vécu de nombreuses expériences très difficiles depuis mes débuts, mais je dirais que la plus difficile a été le démarrage de la première entreprise, mon cabinet RH que je dirige jusqu'à aujourd'hui , il m'a été extrêmement difficile d'obtenir des contrats et la confiance des potentiels clients compte tenu du fait que je n'avais préalablement aucune expérience en gestion de ressources, toutes mes connaissances reposaient sur les leçons apprises à l'école lesquels étaient bien loin des réalités du terrain j'ai donc dû me battre pour convaincre et m'adapter à chaque situation qui se présentait à moi .grâce à ces difficultés j'ai compris que les difficultés ne sont que des tests qu'il faut passer à chaque fois et le plus important dans toutes ces expériences ce n'est ni l'échec ou le succès mais la personne que l'on devient dans le processus. J'apprenais de chaque nouvelle situation et t'irait des leçons de chaque expérience, presque 11 plus tard je suis toujours là, j'ai embauché du monde et fait des chiffres d'affaires pas du tout négligeable par an.



Quand vous êtes surpris par un contexte inhabituel ou incertain, qu'en pensez-vous ?


Je ne crois pas au découragement je crois énormément à la force de la persévérance alors à chaque fois je me répète que ça va aller et qu’il y'a sûrement quelque chose que je n'ai certainement pas bien faite ensuite je me concentre sur les ajustements à faire pour que ça marche. L'environnement des affaires au Gabon est un environnement souvent très "violent", être Gabonais et faire exclusivement des affaires est déjà quelque chose de pas très habituelle car ici tous les " hommes d'affaires" ou presque sont avant tout des fonctionnaires reconverti ou des fonctionnaires qui font de petites affaires sur le côté, l'instabilité de l'environnement politique rend continuellement le contexte incertain alors la seule solution est de persévérer, essayer de ne pas se laisser dépasser par une difficulté et continuellement faire des ajustements pour progresser.



Quel est le facteur clé de succès le plus important pour vous en fonction de votre expérience ?


Pour moi le facteur clé du succès c'est la persévérance. La persévérance est la seule chose qui vous fera réussir peu importe ce que vous entreprenez. Il faut Se répéter que l'échec fait partie du processus et pour réussir il faut simplement ne jamais abandonner. Si vous prenez la peine d'écouter les témoignages de toutes les personnes à succès, elles vous diront qu'elles n'ont simplement jamais abandonné, à travers ma modeste expérience je me suis rendu compte que cela était tout à fait vrai, alors quand j'ai une idée je prends le temps d'étudier la faisabilité et me lance même quand cela semble extrêmement difficile, la plus part du temps j'échoue plusieurs fois avant d'y arriver mais je persévère et m'assure surtout de comprendre les mécanismes et les étapes nécessaires pour arriver à un bon résultat.



Quel serait l'écueil majeur qui pourrait nuire à la réussite d'un leader ?


Le manque de confiance en ses capacités de réalisation, j'ai tendance à penser que tout commence et fini dans notre esprit, il faut d'abord croire en nous et en nos capacités et ensuite on croira en ce qu'on a envie d'accomplir. Si vous ne croyez pas en vous, vous n'allez jamais croire aux possibilités qui s'offrent à vous, de nombreuses choses vous paraîtront complètement impossible et d'autres profiterons de nombreuses opportunités sous vos yeux. Comprenez que personne ne suivra un leader qui ne crois lui-même pas vraiment en lui. Pour moi c'est là même que repose la base d'un bon leadership. Croire en soi et en sa vision est définitivement le début pour l'affirmation de votre leadership.



Quelles sont les pratiques managériales que vous considérez prioritaires à développer ou à renforcer ?


Il faut nécessairement s'entourer de personnes passionnées et ensuite de manière consistante développer l'écoute ensuite donner à chacune de ces personnes la possibilité de contribuer activement. Il faut que chacun se sente en parti responsable de ce que nous sommes en train d'accomplir. Pour moi le management participatif est très efficace quand on souhaite réellement atteindre ses objectifs au sein d'une entreprise il faut développer des fortes relations interpersonnelles avec ses collaborateurs et surtout renforcer leurs possibilités de participer activement à l'atteinte des objectifs majeurs.

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page