top of page

Q&R avec Maaroufi Houda

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Maaroufi Houda , Coach Agile & DevOps, SAFe SPC @Sofrecom Tunisie 


Comment considérez-vous que les pratiques agiles ont transformé les entreprises durant les deux dernières années ? Tout d’abord, l'agilité est un état d'esprit, c’est un processus de réflexion qui implique de comprendre, de collaborer, d'apprendre et de rester flexible pour obtenir des résultats très performants. Cette façon de penser aide les individus à s'adapter au changement, plutôt que lutter autour de celui-ci…

De nos jours, et au-delà des organisations, statiques par essence, le monde VUCA (Volatil, Incertain, Complexe, Ambigu) nous impose de nous adapter instantanément, d’agencer de manière dynamique des savoirs multiples et évolutifs. Nous avons bien du mal à le faire et ça empire, Il y a une urgence ! Et c’est l'organisation qui doit créer le changement…

Les deux dernières années ont vu une transformation spectaculaire des entreprises en raison de l’implémentation des pratiques agiles. Certaines ont réussi le passage de l'agilité opérationnelle vers l'agilité organisationnelle, leur permettant de mieux gérer les inconstances des situations y compris celles issues de la complexité d'un système VUCA et de réagir rapidement et efficacement au changement…

Alors, qu'est-ce que c'est l'agilité organisationnelle ? 

C'est l’aptitude d’une entreprise à répondre avec flexibilité et réactivité aux différentes fluctuations de son environnement et à proposer des services et des produits de qualité correspondant aux exigences de ses clients…

La compétence agilité organisationnelle décrit comment les personnes ayant une pensée Lean (Lean thinking) et les équipes agiles optimisent leurs processus métier, font évoluer leur stratégie avec de nouveaux engagements clairs et adaptent rapidement le processus selon les besoins pour capitaliser sur des nouvelles opportunités…

A cet égard, Les organisations ont connu un changement culturel et systémique : Les employés à tous les niveaux apprennent et grandissent afin que l'organisation apprenante puisse se transformer et s'adapter à un monde en constante évolution. Cette culture d'apprentissage continu s'est enforcée à travers les centres de compétences, les réseaux communautaires de partage sur plusieurs compétences techniques et Soft-Skills, cela réduit les silos et favorise la création des liens de qualité…

Dans ces organisations, les individus sont encouragés à explorer et à mettre en œuvre des idées créatives qui permettent l'innovation et la création de la future valeur business.

Chaque partie de l'entreprise adopte l’approche de l'amélioration continue et sans relâche de ses solutions, de ses produits et ses processus…Il s’agit d’une optimisation globale …

Niveau strategy, les entreprises ont adopté un système d'autogestion où les rôles de leadership ne sont pas soumis à une hiérarchie traditionnelle. Au lieu d'avoir une description de poste statique, les individus dans un système d'holacratie assument plusieurs rôles, chacun associé à un objectif, un domaine et des responsabilités.

Plusieurs entreprises ont choisi la Gouvernance Adaptative, leurs permettant de se reconfigurer dynamiquement, à partir d’une réelle raison d’être, en temps réel et collectivement… Bien sûr, pour être efficace, la Gouvernance Adaptative qui n’est qu’une méthode, a besoin des prérequis et notamment : une communication efficace, réciprocité, authenticité, clarté, la confiance en soi et en l’autre ….

Avoir des bases fondées sur l'agile leadership était essentiel aussi : Ces entreprises avaient besoin d'avoir des agents de changements qui ont donné le sens, l'intérêt et qui ont piloté la roadmap des transformations, dans une structure organisée autour de la chaine de valeur

Quels cas de réussite de transformations agiles vous aviez eu l'occasion de noter et qui vous ont tellement marqué ?


Parmi les cas de réussite des transformations agiles et le passage à l’agilité organisationnelle, la flexibilité et la capacité de plusieurs entreprises de s’adapter rapidement et efficacement à la pandémie de COVID-19 pour survivre : on a pu voir comment les entreprises adaptaient rapidement leurs stratégies et leurs processus pour adopter des nouveaux outils afin de rester viables pendant les périodes difficiles comme le confinement…. C’est une expérience qui a encore mis en évidence la nécessité pour les entreprises d'être agiles… Les pratiques agiles ont permis aux entreprises de devenir plus résilientes et mieux équipées pour l'environnement imprévisible. Cette agilité a permis aux entreprises de mieux gérer leurs ressources, de réduire leurs coûts et d'accélérer leur mise sur le marché (TTM) tout en restant compétitives… Au cours de ce processus, le télétravail, la télé-éducation, le e-commerce et la digitalisation des différentes services sont devenus des outils indispensables pour la continuité du travail …

Un autre cas de réussite dans le domaine IT, des nouvelles pratiques de développement de software sont apparues, comme le Mob-Programming qui a facilité énormément le mode de fonctionnement des équipes distribuées sur plusieurs sites, tout en assurant la montée en compétence du collectif et la qualité de delivery ...

Comme a dit John P. Kotter dans son livre Accelerate « Le monde change maintenant à un rythme auquel les systèmes de base, les structures et les cultures construits au cours du dernier siècle ne peuvent pas suivre les exigences qui leur sont imposées… ». Cela signifie que nous étions et nous sommes toujours au milieu d'une révolution technologique qui engendre une crise existentielle pour certaines des entreprises dans tous les domaines : l'assurance, le commerce, la finance et la banque, la fabrication, la technologie médicale, l'aviation, l'automobile, des produits de consommation et la liste continue…

Il semble que chaque entreprise doit être une entreprise de logiciels maintenant… C'est le cas des géants du web comme Microsoft, Apple ou Facebook, mais aussi des groupes de commerce en ligne comme Amazon…Et la surprise s’affiche avec les autres domaines d’industrie : On a vu que c’est plus facile pour une entreprise numérique, comme Tesla, de commercialiser un véhicule basé sur un logiciel plus rapidement que toute la force, l'argent et les connaissances accumulées par tous les constructeurs automobiles au cours des 20 dernières années...

Les pratiques agiles continueront-elles à susciter l’intérêt ? Quels challenges voyez-vous dans le contexte du déploiement de ces pratiques ?


Oui, les pratiques agiles continueront à susciter l’intérêt ; elles deviennent de plus en plus répandues à mesure que le monde devient de plus en plus axé sur la technologie et que la transformation numérique passe à grande vitesse dans tous les domaines... Ce n'est plus qu’un « buzz word », l’agilité devient une nécessité de survie face à la certitude que nous faisons et face à une incertitude à venir…il s'agit plutôt d'un état d'esprit qui se concentre sur la création de valeur de manière efficace et efficiente, c’est un aspect qui nous mène à confondre les transformations numériques à une transformation agile… à mon sens les vraies transformations doivent faciliter la mise en place des pratiques agiles avec les investissements dans la numérisation, la robotisation et l’automatisation sans oublier le focus sur le changement organisationnel…

Au fur et à mesure que les équipes deviennent plus agiles, elles sont capables de déployer des stratégies adaptées aux besoins de leur organisations plutôt que d'essayer de s'adapter aux méthodes traditionnelles… C'est ce qu'on appelle la culture générative des individus …

Cependant, il y a certains défis à mener contre l'apparition des anti-modèles : La « zombie scrum » explique un de ces anti-paternes où les équipes suivent certaines des pratiques mais manquent des aspects clés tels que la collaboration et la transparence...

Pour conclure, Il est important de se rappeler que l'agilité n’est pas une liste d'activités, ni une baguette ou recette magique que l’on peut appliquer à toutes les organisations et tous les projets. Pour réussir son ancrage et bénéficier de ses pratiques, il faut que certaines conditions préalables soient réunies : Flexibilité des processus, culture et changement d’attitude, leadership, approche centrée sur le client … tout en se basant sur le capital humain… Il s'agit d'un travail en continu pour améliorer sans relâche les processus et les indicateurs de performance des collectifs et des produits…C’est se concentrer sur « Être/Be Agile » au lieu de « Faire/Do Agile » …

237 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page