top of page

Q&R avec Meriem Skik

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Meriem Skik, Formatrice & Consultante

Comment pourriez-vous décrire votre cheminement de carrière en quelques mots ?


J’ai un parcours qui oscille entre l’enseignement universitaire et la formation et le conseil en entreprise.

De parents universitaires, l’enseignement, la valorisation du savoir et la culture du partage font partie de mon ADN et ont toujours motivé mes choix de carrière… Peut était-ce une prédestination pour l’agilité ?

Je considère que l’empathie et les qualités humaines sont les principales clés de succès dans notre métier.

Je suis docteur en sciences de gestion et j’enseigne à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales Carthage (Tunisie) depuis plus de 20 ans. Mes domaines de prédilection sont le contrôle de gestion et le pilotage de la performance, le business process management et la gestion de projets.

En entreprise, je dispense des formations en Project Management et en agilité et j’accompagne les candidats dans leurs processus de préparation aux examens de certifications internationales PMP et Scrum.

J’accompagne également des entreprises dans leurs choix stratégiques, dans leur processus d’agilisation et dans leur démarche d’identification et de suivi des indicateurs de performance

en utilisant des approches inclusives et participatives en valorisant l’humain avant tout…


Comment considérez-vous que les pratiques agiles ont transformé les entreprises durant les deux dernières années ?


Volatilité, Incertitude, Complexité, Ambiguïté (VUCA), c’est ce qui caractérise l’environnement de ces dernières années.

Né dans le milieu militaire après la guerre froide et popularisé dans un livre publié par l’US Army War College, l’acronyme VUCA a fait son chemin et s’est aujourd’hui imposé dans le monde de la stratégie et de la gestion d’entreprises dans un environnement devenu très concurrentiel et marqué par de continuelles évolutions technologiques.

La dernière décennie a été particulièrement marquée par les possibilités offertes par les potentialités technologiques à travers l’intelligence artificielle, le big data, le cloud, la business intelligence générant ainsi de nouveaux modes de fonctionnement et de nouvelles structures d’équipes : entreprises étendues, équipes virtuelles…

Dans un contexte déjà particulièrement imprévisible et incertain, la crise de la COVID 19, la guerre en Ukraine et l’instabilité géopolitique ont encore plus brouillé les relations de cause à effet et accéléré le processus de digitalisation et d’agilisation des entreprises ces dernières années.

L’agilité est alors venue s’imposer comme une évidence et les entreprises qui ont le mieux relevé les défis face aux imprévus (unknowable- unknown) et aux cygnes noirs ont été celles qui ont su faire preuve de résilience et d’adaptabilité avec une grande flexibilité de leurs processus et une autonomisation d’équipes compétentes et auto-organisées. L’élimination des cloisonnements fonctionnels et la formation d’équipes pluridisciplinaires plus performantes a permis aux entreprises de devenir plus réceptives aux besoins changeants des clients, de réduire le time to market et de proposer des produits de haute qualité co-construits avec le client grâce à des feedbacks réguliers… Autant de principes et de valeurs agiles qui sont venus telles de vraies bouées de sauvetage proposer une issue de secours aux entreprises en cette période crises successives.


Quels cas de réussite de transformations agiles aviez vous eu l'occasion de noter et qui vous ont marqués ?


Les approches agiles sont value driven. Grâce à leur centricité client, elles mettent ce dernier au cœur de leurs préoccupations en se proposant de lui livrer de la valeur tôt et régulièrement évitant ainsi les déconvenues de l’effet tunnel et des modèles en cascade.

Ces dernières années, l’agilité a su franchir les barrières originelles du monde IT où elle est née pour s’étendre à divers secteurs d’activité : finance, banque, construction, industrie, projets gouvernementaux…

Dans la dernière version du Scrum guide apparue en Novembre 2020, les auteurs se déclarent honorés de voir Scrum adopté dans de nombreux domaines comportant des activités complexes, au‐delà du développement de produits logiciels où il trouve ses racines.

Les cas de transformation agiles les plus percutants que j’aie eu à observer ne sont justement pas ceux d’entreprises du domaine IT où le succès des approches agiles n’est plus à démontrer, mais ceux de projets dans des domaines traditionnellement très prévisibles et particulièrement adaptés aux cycles en V.

J’ai vu des entreprises familiales habituellement connues pour avoir un style de direction plutôt centralisé, dans des domaines très variés pas forcément « habitués » à l’agilité allant de la construction au consulting en passant par l’industrie se convertir dernièrement à l’agilité.

Ce qui a été le plus marquant dans ces entreprises, c’est surtout le mindset agile, préalable indispensable à toute transformation agile réussie et qui leur a permis de dépasser sereinement les périodes de crises et de se frayer un chemin dans la complexité


Les pratiques agiles continueront-elles à susciter l’intérêt ? Quels challenges voyez-vous dans le contexte du déploiement de ces pratiques ?


L’agilité est plus que jamais préconisée dans le contexte actuel.

En Juillet 2021, le PMI (Project Management Institute) a publié la 7ème version du PMBOK (Project Management Body Of Knowledge). Une nouvelle version qui a suscité, beaucoup d’intérêt, d’abord parce qu’elle passe d’une version basée processus à une version basée principes; ensuite en raison de la place centrale que prend l’agilité dans cette nouvelle version.

Cette refonte a été motivée entre autres par les résultats d’une enquête de grande envergure menée par le PMI et qui conclue que 50% des projets sont aujourd’hui entrepris en modes agile ou hybride.

Malgré l’engouement qu’elle suscite, la transformation agile ne s’improvise pas…C’est un chantier qui se prépare, qui se pense, qui se construit en tenant compte de ses enjeux stratégiques et en réfléchissant à la démarche de sa mise en place.

Un dispositif de conduite et d’accompagnement du changement est une clé de succès incontestable, impliquant une démarche inclusive et participative et une communication engagée et engageante où chacun est capable de s’identifier.

Au delà des frameworks, des outils et des méthodes, c’est avant tout le mindset agile qui est primordial. Le vrai challenge et les grands défis à relever sont plus d’ordre humains et organisationnels que technologiques.

301 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page