top of page

Q&R avec Vincent Paquette

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023

Q&R Exclusif de Trusted Magazine avec Vincent Paquette, Directeur général @ Synonyme Média Inc.

Comment pourriez-vous décrire votre cheminement de carrière en quelques mots ?


S'il y avait un mot pour décrire mon cheminement de carrière, ça serait certainement le mot: inattendu. À la base mon rêve était de devenir journaliste et plus précisément un journaliste sportif.


J’ai ainsi fait un baccalauréat en Communication et Politique à l’Université de Montréal, puis j’ai entrepris un certificat en Journalisme.


Durant ce certificat, je suis parvenu à obtenir un emploi dans la section des Sports du Journal de Montréal, j’étais aussi engagé par la plus grosse chaine de télévision sportive au Québec: RDS.


Or, malgré tout ça, la vie m’a amené ailleurs par la même occasion.


Une boîte de communication indépendante du nom de Synonyme Média me donnait une opportunité d’œuvrer dans un domaine qui ne m’était pas familier, mais où je voyais beaucoup de potentiel et de liberté.


J’ai ainsi travaillé comme rédacteur web, rédacteur SEO, rédacteur marketing et y est pris goût. Tellement que j’ai misé à fond là-dessus ce qui m’a amené à devenir rédacteur en chef, puis finalement Directeur général.


Ma formation académique et mon passage dans les médias traditionnels m’ont néanmoins toujours été bénéfiques au niveau de ma rigueur et de ma volonté d’être le plus efficace possible.


Quel est le facteur clé de succès le plus important pour vous en fonction de votre expérience ?


Pour moi la clé du succès ç’a toujours été de préconiser l'innovation, de repousser les limites et tenter de nouvelles optiques, de nouvelles approches, de nouvelles stratégies.

C’est la grande différence que j’ai pu voir en travaillant pour un média traditionnel et un média web et la raison pour laquelle j’ai pris le virage numérique.

Les médias traditionnels vont être portés vers le conservatisme et c’est difficile d’y changer les façons de faire, alors que les dirigeants n’aiment pas y prendre des risques généralement.

Du côté des médias web, on doit générer du trafic et pour ça il faut se démarquer des centaines de milliers d’autres sites qui existent!

On n’a donc pas le choix d’essayer de nouvelles stratégies et d’innover. Avoir carte blanche pour créer ça apporte son lot de défis et c’est hautement stimulant. Surtout quand tes idées fonctionnent!

Si je n’avais pas tenté de nouvelles approches, je ne serais pas où je suis en ce moment ni notre boîte de communication.

Il s’agit d’assumer que l’on commettra des erreurs et qu’il faut apprendre de ces erreurs.


Quel serait l'écueil majeur qui pourrait nuire à la réussite d'un leader ?


Je poursuis dans la même lignée que ma dernière réponse, mais pour moi un leader qui n’est pas prêt à prendre des risques et qui ne fait pas confiance en son équipe ne réussira pas et n’aidera pas l’entreprise pour laquelle il travaille.

Mon expérience personnelle m’a permis de voir les deux côtés de la médaille.

D’un côté, il y a des dirigeants qui sanctionnent les erreurs et qui freinent ainsi drastiquement la créativité de leurs employés. Ceci crée un environnement de travail toxique, où tout le monde se tient au carré et où ultimement l’organisation n’avance pas aussi vite que les autres.

Puis, il y a ceux qui placent une confiance quasi aveugle en leur équipe et acceptent qu’il y ait des erreurs de commises, mais que ça fait partie du chemin vers le succès.

La dernière approche a été bénéfique pour moi et c’est donc celle que je préconise.

La peur de l’erreur ne devrait pas nous aveugler, car la récompense est beaucoup plus grande lorsque notre risque s’avère payant!

101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page