Comment la Technologie peut catalyser une croissance durable en Afrique

Par Elisabeth Moreno, Vice-présidente et Directrice générale de HP Inc. Afrique


Notre jeunesse est connectée, optimiste et curieuse. Elle veut contribuer à la renaissance africaine, créer une nouvelle communauté économique et être compétitive à l'échelle mondiale. Tout ce dont elle a besoin, c'est d'un environnement favorable et d'un accès illimité aux capitaux et aux marchés. Cette jeune population - qui devrait croître de plus de 50% d'ici 2050 - offre une formidable opportunité de créer un « dividende démographique », débloquer de nouveaux investissements dans les infrastructures numériques et créer une population active performante.


Les technologies émergentes, en particulier celles engendrées par la 4IR, sont à même de résoudre certains des problèmes importants du continent tels que l'accès à l'éducation, aux soins ou aux denrées alimentaires, et elles peuvent également aider à pallier la rupture technologique existante. L'Afrique a manqué les 1ère et 2ème révolutions industrielles ; nous ne pouvons pas nous permettre de manquer celle-ci.


La 4IR est un écosystème en plein développement dans lequel les tendances de rupture telles que l'Internet des objets, la robotique et l'intelligence artificielle changent notre façon de vivre, d'étudier, de travailler et de nous divertir. L'essor de l'adoption numérique représente un véritable potentiel de croissance inclusive pour l'Afrique. Toutefois, l'Afrique est en retard sur cette révolution. Les choses seront-elles différentes cette fois ?


HP a déjà commencé à fournir aux jeunes entrepreneurs une formation pour acquérir des compétences numériques, bénéficier d’un mentorat et d’un accès aux équipements via le programme HP LIFE. Nous proposons gracieusement 32 cours en ligne, axés sur les compétences de ventes et informatique – incluant la planification, le marketing, la recherche de capitaux ou le « design thinking ». Cela permet aux jeunes entrepreneurs de postuler à des emplois dans les technologies et saisir de nouvelles opportunités professionnelles qui peuvent améliorer leur vie et celle de leur entourage. Ces formations offrent davantage d’autonomie aux personnes défavorisées, aux jeunes et aux femmes, parfois oublies dans l’éducation et la formation.


COVID-19 a totalement bouleversé les systèmes de santé, d’éducation et les économies du monde entier. Ces défis présentent aussi des opportunités. Et le temps est venu pour les gouvernements de clarifier leurs objectifs de relance économique et de croissance inclusive. Les gouvernements doivent créer les conditions pour permettre à l'innovation de se développer, en facilitant la création de nouveaux écosystèmes d'apprentissage pour permettre la réussite de tous, et dans lesquels les femmes et les jeunes pourront participer à la renaissance de leurs pays.


Les pays africains doivent également s'unir pour créer un marché numérique unique dans lequel chacun aura accès aux opportunités et aux innovations, afin de stimuler l’entreprenariat et les investissements pour l’ensemble continent. L'accord sur la zone de libre-échange est une formidable opportunité pour accélérer la croissance socio-économique de l'Afrique.

L'Afrique est une région d'entrepreneurs, d'ingénieurs, d'étudiants et d'universitaires mais aussi d'agriculteurs et de futurs dirigeants désireux d'aider à transformer l'économie mondiale.


Si nous alignons nos politiques, nos règles et nos initiatives, le continent peut s'adapter aux changements rapides de la 4IR ​​et de la transformation numérique. Plus important encore, nous pouvons utiliser la technologie pour capitaliser sur les chaînes de valeur globales et prendre part à la construction de ce nouveau monde.


Par Elisabeth Moreno

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2020 Trusted Magazine (by Trusted Advisors Group)